Nous recrutons: Tu es un IT qui souhaite travailler en Node, Python, Serverless et Cloud dans l'IA ?

Blog

cuvva-app-4-4-1 6

Le rachat de GitHub par Microsoft suscite des inquiétudes chez les développeurs

Innovation

Le rachat de GitHub par Microsoft suscite des inquiétudes chez les développeurs

Microsoft, symbole du logiciel « propriétaire »

S’ils s’inquiètent, c’est d’abord parce qu’ils jugent ce rachat contre nature. GitHub est, en effet, un des hauts lieux du logiciel libre et open source : une énorme partie du code qui y est stocké est, en effet, accessible, voire modifiable, par chaque internaute.

Or, Microsoft reste pour beaucoup associée à l’image d’une entreprise fermée, symbole des logiciels dits « propriétaires », dont la distribution et la modification sont très encadrées et parfois interdites. Une réputation qui ne doit rien au hasard : dès les années 1990 et jusqu’au milieu des années 2000, Microsoft a très ouvertement dénigré le modèle du logiciel libre et open source. Conférences dédiées à la promotion du modèle Windows au détriment de ses alternatives libres et open source, campagnes de publicités nationales, opérations marketing à la crédibilité discutable, site dédié à la prétendue supériorité des solutions de Microsoft, études multiples censées prouver l’infériorité de Linux, l’avatar le plus connu du logiciel libre… Microsoft a tout tenté. Le géant de Redmond a même lancé en 2007 une vaste action judiciaire, accusant Linux d’utiliser 235 brevets appartenant à Microsoft. Steve Ballmer, l’ancien PDG de Microsoft, l’avait également qualifié, dans une interview, de « cancer ».

Microsoft casse sa tirelire

A 7,5 milliards de dollars, c’est la troisième plus grosse acquisition de son histoire, derrière LinkedIn (26 milliards), Skype (8,5 milliards), devant les téléphones de Nokia (7,2 milliards). Selon l’entreprise, « les développeurs sont les bâtisseurs d’un monde nouveau, celui du Cloud intelligent, et GitHub est leur maison ». Et dans ce monde où celui qui contrôle la plateforme gagne souvent la guerre, Microsoft, dont la capitalisation boursière a rattrapé celle de Google, à près de 800 milliards de dollars, place ses pions. En achetant GitHub, l’entreprise, qui a déjà passé sa suite Visual Studio en open-source en 2015, se positionne un peu plus comme un intermédiaire central pour tous les développeurs.

Quelles sont les craintes des développeurs ?

Mais au-delà du contenu disponible, c’est surtout le risque de perdre la philosophie de GitHub qui alimente les craintes de la plateforme. Approche collaborative, souplesse d’utilisation et absence de profits… autant de singularités qui pourraient se voir avaler par le géant informatique.

Car la “culture GitHub” repose sur la transparence, de partage et la gratuité. Des valeurs bien éloignées du modèle des logiciels fermés, dont le code source est gardé secret pour éviter toute modification ou copie. Enrichi grâce à sa suite propriétaire Windows, qui a fait sa renommée, Microsoft occupe aujourd’hui la troisième place mondiale en bourse, derrière Apple et Amazon.