BPM-vs-case-management

Business Process Management VS Case management

Blog / Processus métier

Business Process Management VS Case management

 

De nos jours, chaque professionnel est amené à utiliser le business process management ou le case management dans son entreprise. Ces deux facteurs essentiels d’organisation intègrent un processus métier et un système d’intégration. Mais qu’est-ce qui les différencie ? Et, dans quels cas doit-on favoriser davantage l’un que l’autre ? 

Le Business process management

1- Que signifie le BPM?

Le BPM “ Business Process Management ”  est un terme généralement utilisé lorsque l’on fait allusion à un processus métier. Cet acronyme signifie tout simplement la modélisation d’un processus d’entreprise. 

Impossible de parler de BPM sans évoquer le “workflow”. En effet, dès lors qu’un processus est modélisé, on va automatiquement avoir des étapes. Ces dernières seront ainsi caractérisées de “workflow” appelé “flux d’information” en français. Cette modélisation va permettre d’avoir un meilleur suivi et surtout, un meilleur contrôle de votre processus. 

A lire aussi : Gestion de processus métier ou BPM, comment réussir sa transformation des tâches métier ? 

 

2- Cas d’utilisation : la demande de congé

Pour vous expliquer au mieux le business process management, nous avons décidé de vous présenter un schéma. Ce dernier représente l’un des workflows les plus simples de compréhension, à savoir celui de la demande de congé. 

Workflow-demande-congé
Workflow d’une demande congé

On observe dans ce schéma que chaque étape doit donc être complété l’une après l’autre pour que le processus soit finalisé. C’est ici l’une des plus grandes différences entre le BPM et le case management.

 

Le case management

1- Qu’est-ce que le case management ?

Comme son nom l’indique le case management consiste tout simplement à gérer des dossiers électroniques. Ces derniers vont être pris en charge et nécessitent une compétence humaine pour répondre à un objectif précis. 

De manière plus concrète, le case management requiert de réunir un certain nombre de données qui seront centralisées dans des dossiers. 

A la différence du BPM, le case management consiste donc à traiter du contenu. Par exemple, fournir des documents permet de compléter une étape. 

Le case management est surtout utilisé dans divers secteurs d’activité tels que la médecine, le juridique, les institutions financières ou encore, la banque et les assurances. 

 

2- Cas d’utilisation : la demande de prêt

Comme précisé ci-dessus, le case management peut être utilisé dans le secteur de la finance d’entreprise et de la banque. C’est d’ailleurs dans ce domaine que nous avons choisi de vous montrer l’utilisation du case management. 

Imaginons, vous désirez faire un emprunt auprès de votre établissement bancaire. Vous avez un point de départ qui est la demande de prêt et un point d’arrivé qui sera l’acceptation ou le refus du prêt. Pour atteindre votre objectif, vous allez devoir répondre à différentes étapes.

Laissez-nous vous expliquer : 

Case-management-demande-prêt
Schéma des étapes que l’on peut rencontrer avec le case management

A savoir aussi, que le case management contrairement au BPM ne nécessite pas un ordre précis des étapes. Vous pouvez aussi bien donner vos justificatifs de revenu avant votre pièce d’identité. Cela n’affectera en aucun cas l’ensemble du processus. 

 

 

Comme vous pouvez le constater, nous utilisons donc quotidiennement aussi bien le case management que le BPM. La startup Young App en a bien pris conscience et a remarqué que ces processus s’avèrent être souvent très chronophages. De ce fait, elle propose d’automatiser aussi bien le BPM que le Case management, grâce à une plateforme d’automatisation et d’intégration d’API venant en aide à tout un chacun.