Nous recrutons: Tu es un IT qui souhaite travailler en Node, Python, Serverless et Cloud dans l'IA ?

Blog

cuvva-app 3

L’assurance auto connectée connaît un développement à plusieurs vitesses en Europe

Assurance et mutuelle

L’assurance auto connectée connaît un développement à plusieurs vitesses en Europe

L’assurance auto connectée, qui repose sur l’utilisation d’un boîtier ou d’une application analysant l’activité sur la route (nombre de kilomètres parcourus, vitesse moyenne, habitudes de freinage…)

 

Contextualiser la donnée !

Classiquement, elle repose sur un boîtier connecté dans le véhicule qui recueille les informations (GPS, accélération). « Derrière, nous allons transformer, raffiner et contextualiser la donnée.

L’intensité d’un freinage n’a en effet pas le même sens dans un virage, dans une pente ou sur une route mouillée », a expliqué Sébastien Bartaud, responsable marketing avancé, innovation & services télématiques chez Michelin, lors de la présentation de la plate-forme.

Une poignée d’assureurs

Cette initiative illustre les possibilités ouvertes par la télématique embarquée dans les voitures, qui rend possible, à côté du « pay how you drive “, des tarifications au kilométrage (« pay as you drive ») ou à l’utilisation (« pay when you drive “), avec la promesse de réductions de primes ou de récompenses pour les clients. Mais ces assurances connectées n’ont pas encore pris dans l’Hexagone, contrairement au Royaume-Uni et, surtout, à l’Italie. Seule une poignée d’acteurs se sont positionnés sur le sujet, comme Allianz, Direct Assurance (la filiale d’assurance directe d’AXA) ou Amaguiz (Groupama)

Le contrat connecté : l’avenir de l’assurance auto ?

En 2015, ils étaient près de 15 000 individus à avoir accepté d’être surveillés pendant leurs trajets routiers en échange d’une réduction de prime d’assurance auto – ou de garanties adaptées à leur style de conduite. 15 000 personnes, ce n’est pas énorme, mais c’est suffisant pour initier un mouvement de fond qui pourrait bien imposer cette formule en France, comme c’est déjà le cas dans d’autres pays (Grande-Bretagne, Italie, USA, Afrique du Sud, etc.).

Le principe est simple : l’assurance auto connectée se base sur les données envoyées par votre véhicule pour mesurer votre comportement routier. En fonction des assureurs, il est d’ores et déjà possible d’économiser jusqu’à 50 % sur sa prime d’assurance auto en cas de bonne conduite – écologique et respectueuse d’autrui. Sans pour autant augmenter cette prime en cas de conduite moins « idéale » ! Voyez dans le détail ce que propose l’assureur Maaf en matière d’assurance auto connectée.

Ce système est intéressant à plus d’un titre pour les automobilistes. Mais qu’en est-il pour les flottes d’entreprises ? Faut-il passer à l’assurance voiture connectée au sein des sociétés

Au service de l’entreprise ?

Grâce à l’assurance auto connectée appliquée aux entreprises, celle-ci seront également en mesure de répondre aux enjeux écologiques posés par l’utilisation de l’automobile dans le cadre professionnel. Car on ne conduit plus aujourd’hui comme on conduisait il y a encore dix ans : les entreprises petites et grandes sont confrontées aux défis de la conduite éco-responsable, et l’assurance auto connectée peut les aider à franchir le cap.